EXTERNALISATION TIC BPO

 

Le secteur des TIC-BPO à l’Île Maurice compte aujourd'hui plus de 800 sociétés et emploie 24 000 professionnels. Il doit son succès à sa capacité à se diversifier dans les segments à forte valeur ajoutée. En effet, au delà des activités traditionnelles de call center, data center, l’Île Maurice se distingue de plus en plus en tant que pôle d'externalisation de KPO ("Knowledge Process Outsourcing").

 

L’Ile Maurice, depuis les années 2000 a acquis une très bonne réputation en tant que prestataire bilingue pour le service client et est une alternative sûre pour des prestations à grande valeur ajoutée.

 

Selon Ken Poonoosamy, directeur de l’EDB (Economic Development Board), l’agence de promotion des investissements du gouvernement mauricien : « l’industrie mauricienne des TIC-BPO a fait long chemin depuis ses débuts. Elle a le potentiel d’évoluer davantage, passant d’un environnement fiscal qualifié et compétitif à un pôle d’innovation de classe mondiale pour les sociétés des TIC. On s’attend à ce que la numérisation, les technologies de rupture et l’innovation alimentent la croissance avec des nouvelles opportunités dans les années à venir. »

Un secteur en constante adaptation et recherche de performances

 

Le secteur des TIC est un pilier clé de l’activité économique à Maurice, il y contribue à hauteur de 5,6% du PIB. Aujourd’hui l’Ile Maurice excelle dans les services BPO à valeur ajoutée, ceux qu’on appelle désormais les KPO.

Les compétences qui ont le plus été développées ces dernières années à l’Ile Maurice sont le développement de logiciels et d’applications mobiles, les centres de données, la production de contenu digital, et le e-commerce. En effet, l’EDB incite un transfert de compétences sur les nouvelles technologies et aide les entreprises à utiliser l’intelligence artificielle, le big data, le blockchain et le cloud computing. Le développement de toutes ces technologies permet plus de productivité, une meilleure communication entre les parties et fait de l’Ile Maurice une destination de KPO phare en finance, equity research, market research, activités juridiques (que l'on appelle LPO, "Legal Process Outsourcing"), ingénierie, design et analyse de données.

  

La France représente 85% des investissements dans le secteur des TIC-BPO à Maurice, ce qui confirme par ailleurs l’importance de la corrélation entre la source d’investissement et la capacité linguistique.

Les entreprises de l’Ile Maurice s’efforcent à s’adapter au mieux au système français. Par exemple, avec l’entrée en vigueur du prélèvement à la source sur l’impôt sur le revenu en janvier 2018, le groupe Rogers Capital (filiale du géant sucrier Rogers et ayant un service de gestion de la paie) a mis en place des nouveaux systèmes en ligne sur mesure destinés à ses clients français.

 

Etre une destination prisée de l'externalisation nécessite aussi de s’adapter aux réglementations liées aux données qui peuvent être plus ou moins souples en fonction des pays. L’Ile Maurice a bien compris cet enjeu et est à jour concernant les nouvelles réglementations du RGPD : elle est le premier pays Africain à avoir voté une "Data Protection Act" en concordance avec les nouvelles lois sur les données au sein de l'Union Européenne. Ce nouveau pas est loin d’être perçu comme un frein aux activités d’externalisation. Selon les professionnels du secteur, la protection des données est une réelle opportunité qui oblige à être plus attentif à la sécurité et à la confidentialité des données manipulées, tout en établissant une relation de confiance avec les clients partenaires.

 

Les atouts de l’Île Maurice comme plateforme d'externalisation

 

L’Ile Maurice se distingue des autres destinations par de nombreux atouts :

  • D’une part, sa population bilingue (français et anglais) lui évite les barrières de communication et lui permet de travailler avec des entreprises de toutes nationalités, de plus avec un faible décalage horaire avec l’Europe (seulement 2 ou 3 heures en avance).
  • Selon Ernst&Young et la banque mondiale, l’Ile Maurice est la première destination africaine pour :
    • le développement des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication),
    • la liberté économique (qui suit une politique de diversification et d’accueil des investissements),
    • la stabilité politique
  • Cela fait de l’île une destinations de choix de l’externalisation en sachant aussi que le coût du travail à l’Ile Maurice est faible par rapport à la qualité de ses expertises et compétences.
  • L'Ile Maurice dispose de la main-d’œuvre la plus qualifiée d’Afrique : les métiers qui s’y développent le plus sont data scientist, développeur web, digital marketing manager, infographiste 3D. Le fort développement de l'externalisation à l'île Maurice correspond évidemment à l'essor des nouvelles technologies qui sont sources de gains de productivité pour les entreprises prestataires,
  • D'autre part, Maurice est une île ultra-connectée. Reliée à des réseaux sous-marins internationaux et à la fibre optique, elle dispose d'une connectivité très fiable. De plus, d’ici 2019, un nouveau câble sous-marin, nommé METISS (Meltingpot Indianoceanic Submarine System) reliera Maurice à la Réunion, Madagascar et tout le continent africain via l’Afrique du Sud, ce qui lui permettra d’augmenter sa vitesse de connexion à 24 000 gigabits/seconde.
  • De plus, si votre projet d’externalisation s’inscrit dans le cadre d’une création d’entreprise, l'Île Maurice a aussi beaucoup d’avantages. D’abord, sa fiscalité n’est que de 15% et peut même descendre à 3% si vous choisissez une société offshore. La création de la société se fait très facilement et dans des délais pouvant être inférieurs à 48H et sans apport de capital minimum.

Les services BPO/KPO au sein du cabinet e-Conseil & Assistance

L'Île Maurice tend de plus en plus vers une destination de KPO (Knowledge Process Outsourcing) qui consiste à confier des tâches à plus grande valeur ajoutée et à plus long terme aux entreprises partenaires. Par exemple, l’île fournit de plus en plus de services marketing digital, création de sites web, intelligence économique alors que les centres d’appels se sont  délocalisés vers Madagascar.

Pour plus d'informations et sur le détail des missions que nous proposons, visitez notre rubrique Externalisation - Conseil aux Entreprises.