le secteur du tourisme à la RÉUNION

Le tourisme est une activité de demande, qui se définit comme l’ensemble des activités utilisées par un visiteur1 pour un voyage et pendant celui-ci. Il ne correspond pas à une gamme spécifique de produits aisément identifiables et mesurables, comme c’est le cas pour l’industrie ou l’agriculture par exemple. Son poids est estimé en observant les activités qui répondent aux besoins des visiteurs. Sont ainsi concernées les activités d’hébergement, de restauration, mais également les activités de transport, de location automobile, d’agences de voyages et les activités culturelles, sportives et récréatives. Cet ensemble constitue l’industrie touristique.

 

Au total, l’industrie réunionnaise du tourisme regroupe plus de 4 700 entreprises en 2013, soit 9,8 % du tissu d’entreprises de l’île. Cette proportion est proche de celle observée au niveau national (10,0 %), mais inférieur à celles en Guadeloupe (12,2 %) et en Corse (15,6 %) par exemple. L’hôtellerie-restauration constitue le secteur le plus important de cette industrie, avec les deux tiers des entreprises du tourisme en 2013 (principalement dans la restauration).

 

Estimée à 1,2 milliard d’euros en 2010, la consommation touristique intérieure progresse à La Réunion à un rythme soutenu entre 2005 et 2010. Elle est tirée par la clientèle locale qui représente 60 % de l’ensemble de la dépense touristique de La Réunion en 2010. En prenant en compte les différents niveaux d’importance du tourisme dans chaque activité, la VA générée par le tourisme représente 2,3 % de la VA totale en 2010, selon les estimations réalisées dans le cadre du partenariat Cerom. Bien que modeste en apparence, le poids de l’industrie touristique dans l’économie est supérieur à celui de secteurs traditionnels de l’île, tels que l’agriculture et la pêche ou l’industrie agroalimentaire.

 

La fréquentation touristique

En 2016, l’ensemble des indicateurs concernant le tourisme semblent bien orienté. La nouvelle enquête (IRT/MTA) de fréquentation touristique évalue à 458 261 touristes accueillis à La Réunion en 2016. La comparaison avec les années antérieures est rendue difficile du fait d’un changement de méthodologie dû à un nouveau prestataire. En revanche, elle confirme que la clientèle métropolitaine reste le marché principal avec 80,6 % des touristes. La zone océan Indien représente le deuxième bassin de clientèle (9,6 % du total), en provenance principalement de Maurice, Mayotte et Madagascar. Enfin, 8 % de la clientèle totale vient d’Europe et 1,9 %  d’autres pays (Afrique du Sud, Chine, etc.). Les touristes d’agrément concentrent un peu plus de la moitié de la fréquentation. Vient ensuite la clientèle affinitaire (venue rendre visite à la famille ou des amis) avec 35 % du total et la clientèle d’affaires qui en représente 11,4 %. Durant leur séjour, les touristes ont dépensé 325,3 millions d’euros sur le territoire réunionnais en 2016, soit 1 405 euros  par  ménage.  L’hébergement  reste  le  premier  poste  de  dépenses  (41 %),  puis  la location d’une voiture (17 %) et la restauration (16 %).

Le secteur du tourisme a généré plus d'un milliard d'euros à La Réunion en 2017

Véritable levier de l'économie à La Réunion, le tourisme a généré dans notre île l'an dernier plus d'un milliard d'euros, selon cette étude demandée par l'île de La Réunion tourisme (IRT) et la Fédération réunionnaise de tourisme, avec le concours d'IPSOS océan Indien. Un bon point, après les chiffres records de la fréquentation touristique enregistrés également en 2017 à La Réunion. 

 

Cette étude, menée entre mars 2017 et février 2018, est la première étude du genre sur le tourisme local. Ces chiffres permettent de mettre en lumière l’impact des habitudes de consommation des Réunionnais sur la filière touristique locale. Le tourisme domestique occupe une place essentielle dans l’économie réunionnaise. "Au total, les Réunionnais ont effectué près de 4 500 000 séjours sur l’île d’au moins une nuitée, dont une large majorité sont des nuitées marchandes (hôtel, gîte, maison d’hôte, …)", nous apprend l'étude. Ces prestations ont rapporté, cette année, 417 millions d’euros aux professionnels du secteur.   

L'étude nous apprend par ailleurs que chaque mois, 326 000 Réunionnais effectuent au moins une excursion sur l’île hors de leur commune de résidence. Des excursions qui représentent environ 284 millions d’euros sur une année, "directement injectés dans l’économie touristique locale".   

Le tourisme domestique, en compilant les nuitées et les excursions, a généré de son côté entre mars 2017 et février 2018 un chiffre d'affaires total de 701 millions d'euros pour les professionnels du secteur. "À ce chiffre s’ajoute le record de plus de 350 millions d’euros de recettes émanant du tourisme extérieur réalisé en 2017. Pour la première fois dans l’histoire du tourisme local, le symbolique milliard d’euros est atteint et dépassé, avec 1 milliard 51 millions d’euros", poursuit l'étude.