DIAGNOSTIC  & VALORISATION  de l'ENTRPRISE

 

Etes vous prêt pour céder ou transmettre votre entreprise ?

 

Nous analyserons avec vous les points qui pourraient être bloquants et les atouts de votre projet. Nous utiliserons notamment ensemble l'outil E-CCI DIAG Transmission-Reprise, questionnaire de 50 questions faisant le tour des principales thématiques de votre projet de cession.

 

Le Diagnostic

Le diagnostic juridique et légal de l’entreprise

Il s’agit de vérifier que juridiquement rien ne fasse obstacle à la future cession du point de vue interne (pacte d’actionnaires, clause d’agrément,…) ou externe (contrat de licence lié par intuitu-personae,…). Il faut également identifier les actions légales potentielles ou avérées à l’encontre de la société, y compris les risques environnementaux et sociaux.

 

Le diagnostic stratégique de l’entreprise

Questions inévitables du repreneur: dans quel type de marché évolue cette entreprise (rythme de croissance, intensité concurrentielle,…)? Quelle est sa stratégie pour exploiter ce marché (différenciation ou domination par les coûts…)? Que vais-je pouvoir en faire (la développer ou l’optimiser, quels sont ses potentiels…)?

Le diagnostic stratégique anticipe les questions fondamentales de tout repreneur; aide le cédant à positionner, voire repositionner, son entreprise par rapport aux profils de repreneurs qu’il aura préalablement définis avec notre assistance.

 

Le diagnostic économique comptable et financier

Cette étape préalable de diagnostic financier de l’entreprise est indispensable pour faire un point complet sur les forces et faiblesses de l’entreprise, et ce d’un point de vue externe, notamment de celui du repreneur éventuel. C’est un constat de départ mettant en exergue les points critiques à améliorer et les points forts à valoriser dans l’optique de la cession ou de la vente de son entreprise. Le diagnostic comptable et financier de l’entreprise mettra aussi en lumière la nécessité de préparer soigneusement l’entreprise plusieurs mois, voire des années avant la cession ou la vente. Préparer la cession du point de vue comptable c'est en pratique passer en revue tous les éléments d'actif et de passif afin de vérifier s'ils sont toujours d'actualité et si une adaptation est nécessaire en vue de la cession ( Immobilisations, Stocks, Comptes courants, Prêts etc...)

 

Une fois le diagnostic stratégique établi, il faut d’une part, démontrer la viabilité voire l’attractivité économique de la société et, d’autre part, analyser sa capacité financière par rapport à ses besoins de développement et pour assurer sa pérennité. Le diagnostic économique et financier permettra également de déterminer l’enveloppe de reprise pour le rachat et pour le financement d’un Plan de développement.

 

Le Diagnostic opérationnel de l’entreprise

Dès lors que l’entreprise dispose d’une stratégie et des moyens financiers adéquats, il reste au futur repreneur de s’assurer qu’elle dispose des capacités opérationnelles performantes. Il fera une analyse critique de tels ou tels aspects opérationnels en fonction du type de l’entreprise cible. Par exemple, le point critique sera l’expertise des équipes pour une entreprise de service; l’usine pour une PME industrielle; la logistique pour une entreprise de distribution, etc.

Les PME ont en plus une faiblesse récurrente: l’intuitu-personae de son dirigeant. La mise en place d’un numéro deux, ou d’un encadrement intermédiaire, pourrait nécessiter un an ou plus de délai.

 

Le travail d’optimisation et de valorisation de l'Entreprise

Améliorer l'organisation avant la cession de l'entreprise

Dans la plupart des cas, un repreneur potentiel à la recherche d’une entreprise à céder va surtout chercher à se rassurer : il va faire une analyse financière des comptes sur les trois derniers exercices, étudier l’existant et essayer de bâtir un prévisionnel avec ce qu’il voit…

Cette analyse vous sera souvent défavorable si vous ne préparez pas sa lecture.

 

Comment améliorer l’image de votre entreprise avant sa transmission ?

Votre entreprise est en activité depuis longtemps, les salariés savent ce qu’ils ont à faire et les choses se sont peu à peu imbriquées… Pour vous, tout fonctionne mais pour un manager qui arrive, votre organisation peut paraître très complexe voire confuse. Les repreneurs potentiels analyseront en détail la capacité de votre entreprise à fonctionner sans vous et à s’adapter à des changements de conjoncture, … L’idéal serait pour vous d’être ISO-9001, ceci démontrerait un niveau d’organisation conforme aux standards internationaux en matière d’organisation qualité, c’est-à-dire de capacité à satisfaire les exigences de vos clients. Les cadres qui resteront dans l’entreprise après sa cession doivent pouvoir la faire tourner au quotidien. Nos experts, spécialistes en optimisation des processus pourront vous aider à augmenter la valeur de votre entreprise en phase de cession dans cette optique.

 

Augmenter la valeur grâce au toilettage financier

Nos experts interviennent sur votre bilan afin de maximiser les fonds propres en remontant les réserves, en incorporant les comptes courants et en procédant, le cas échéant, à une augmentation de capital (en jouant sur l’effet de levier fiscal…).

Un important travail de réduction du BFR (stocks et comptes clients) est toujours possible (affacturage…).

Certaines charges peuvent être immobilisées, des actifs incorporels peuvent être créés (marque, nom…) et les actifs physiques peuvent être réévalués…

Certaines provisions ne se justifient peut être plus ! Par ailleurs, nous chercherons à optimiser votre résultat net afin de répondre aux attentes de la plupart des repreneurs.

 

Des solutions concrètes existent pourtant afin de diminuer de manière significative les conséquences fiscales de l’opération.

Fort de ses experts en ingénierie juridique et fiscale, Actoria Conseil effectue dans un premier temps un diagnostic patrimonial à la fois professionnel et personnel. En conclusion de ce diagnostic, des recommandations et propositions concrètes de réduction des conséquences fiscales sont proposées au dirigeant.

Dans un second temps, en collaboration avec les conseils habituels du dirigeant (avocat, commissaire aux comptes, expert-comptable), nous pilotons la mise en place des solutions et montages préconisés.

 

Nous vous conseillons de nous contacter pour ce type d’intervention 1 an avant la date de réalisation de l’opération envisagée.