FIP Outre-mer

Réduction d’impôt de 38% du montant investi

 

Le Fond d’Investissement de Proximité (FIP)  Outre-mer, dédié au financement des PME ayant leur activité dans les départements et collectivités d'Outre-mer, est enfin accessible aux investisseurs métropolitains. Jusqu’alors, seuls les contribuables-investisseurs des DOM pouvaient souscrire ce type de fonds d’investissement de proximité particulier car offrant un taux de réduction d’impôt exceptionnellement plus élevé que dans le cadre d’un FIP classique : 42% du montant investi contre 18%.

 

Depuis le 1er janvier 2017, le FIP Outre-mer et sa défiscalisation très attractive est également ouvert aux contribuables de la Métropole et permet à ses souscripteurs de bénéficier d’une réduction de leur impôt sur le revenu correspondant à 38% des sommes investies (au même titre que le FIP Corse) dans des PME des DOM et des COM.

 

Les versements maximum autorisés étant de 12.000€ pour un célibataire, veuf ou divorcé et 24.000€ pour un couple marié ou pacsé, l'avantage fiscal peut atteindre respectivement 4 560€ (12 000 * 38%) et 9 120€ (24 000 * 38%).

 

Ainsi, grâce au lobbying des élus locaux et de certains acteurs de l’investissement outremer (dont Inter Invest est un acteur de référence depuis 1991), l’élargissement du FIP Outre-mer aux contribuables ultramarins va permettre à bon nombre d’entreprises de croissance en Outre-mer de bénéficier enfin d’un boost en investissements, essentiel pour les accompagner dans leur développement et la conquête de nouveaux marchés au sein du formidable potentiel économique des Caraïbes (40 millions d’habitants).

 

Ce type de fonds est investi à hauteur d’au moins 70% en titres de PME exerçant leur activité dans les DOM-COM.

 

Depuis, la loi des finances 2016 est passée par là : les PME éligibles à ce dispositif devront désormais avoir moins de 7 ans (aucune limite d'âge auparavant), sauf exceptions, à savoir si l'investissement servira à intégrer un nouveau marché géographique à l'export ou pour le lancement d'un nouveau produit, ou encore que l'investissement soit supérieur à la moitié du chiffre d’affaires annuel moyen lors des 5 dernières années d'activité de l'entreprise. De plus les propriétaires et actionnaires de l'entreprise ne pourront plus bénéficier de la réduction de leur ISF en cas d'investissement, sauf s'il s'agit d'un investissement de suivi. Entre temps, le projet de loi de finances pour 2018 devrait profondément modifier le paysage fiscal pour les contribuables français les plus fortunés. L’ISF a été supprimé et remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).