Le secteur du commerce à la RÉUNION

L’activité du secteur du commerce reste dynamique en 2016. Les importations des biens de consommation progressent à un rythme supérieur à celui de l’année précédente : +3,2 %, après +2,0 % en 2015. Les projets de création et d’agrandissement des surfaces commerciales soumis à la Commission Départementale d'Aménagement Commercial (CDAC) sont nombreux. Les ventes de véhicules sont dynamiques pour la troisième année consécutive, même si le taux d’équipement demeure encore en retrait (71 % des ménages en 2013) par rapport à la France métropolitaine. Le chiffre d’affaires de la grande distribution progresse de 2,5 % en 2016.

 

Le secteur du commerce a contribué à hauteur de 12,1 % à la création de richesses en 2011. En 2016, il représente 23,9 % du parc d’entreprises de l’île et a été à l’origine de près d’une création d’entreprises sur quatre (24,3 %). Il rassemble au total 12,7 % des effectifs salariés en 2015.

Activité du secteur

L’activité du secteur s’est stabilisée à un haut niveau en 2016 et les possibilités d’accélération paraissent limitées, conformément à l’opinion des professionnels du commerce interrogés dans le cadre des enquêtes trimestrielles de conjoncture de l’IEDOM. Les perspectives d’investissement à un an se sont fortement améliorées. Par ailleurs, la demande d’importation des ménages reste soutenue. Le rythme de croissance des importations des biens de consommation accélère par rapport à l’année précédente : +3,2 %, après +2,0 % en 2015. Les importations de biens de consommation durables progressent de 5,7 % tandis que celles de biens de consommation non durables augmentent de 2,8 %.

Equipement commercial

  • Hausse des projets soumis à la CDAC

Un tiers de la surface commerciale exploitée est occupée par le commerce à dominante alimentaire. Le reste est consacré aux commerces spécialisés : équipement de la maison, équipement de la personne principalement.

 

En 2016, deux nouvelles enseignes se sont installées à La Réunion : la FNAC en juillet et GÉMO en fin d’année. En 2016, la surface supplémentaire autorisée par la Commission départementale  d’aménagement  commercial  (CDAC)  s’établit  à  53 082 m²,  contre  8 080 m2 en 2015 et 53 390 m2 en 2014. Les projets de 2016 portent essentiellement sur des créations ou extensions de surface de vente dédiée à la maison et à la personne.

 

  • Grande distribution

Au 1er janvier 2016, le nombre de grandes surfaces alimentaires (supérieure à 400 m2) s’établit à 100 magasins contre 102 l’année précédente, regroupé autour d’une dizaine d’enseignes. La surface du plancher commercial atteint 164 901 m2, soit une baisse de 188 m2. La densité globale du secteur s’élève à 194 m2 pour 1 000 habitants.

Les enseignes Jumbo et Score conservent la première place avec une part croissante des surfaces à 31,4 %. L’enseigne E. Leclerc maintient sa deuxième place, avec 14,3 % des surfaces. Les enseignes Leader Price (en hausse, à 13,7 %), Carrefour (en hausse, à 12,1 %), Auchan et Simply Market (stable, à 10,3 %), Système U (en recul, à 9,5 %), Géant et Casino (en hausse, à 4,4 %), les indépendants (en recul, à 2,6 %) et K’ADI (1,6 %) se placent respectivement de la troisième à la neuvième place. Le chiffre d’affaires du secteur progresse de 2,5 % en 2016, après +2,8 % en 2015.