Géographie et climat de La Réunion

Une île jeune, située loin de la France métropolitaine …

 

La Réunion est une île géologiquement jeune, au relief tourmenté et montagneux, qui s’étend sur 2 512 km², soit une surface plus de trois fois inférieure à celle des plus petites des régions de France métropolitaine, l’Alsace (8 280 km²) et la Corse (8 680 km²).

 

L’île de La Réunion fait partie de l’archipel des Mascareignes qui rassemble, outre La Réunion, les îles Maurice et Rodrigues. Elle se trouve à 9 180 km de Paris, 210 km de Port-Louis (Ile Maurice), 880 km d’Antananarivo (Madagascar) et 2 825 km de Johannesburg (Afrique du Sud).

 

… au relief montagneux et au climat tropical

 

D’origine volcanique, l’île culmine à 3 069 mètres au Piton des Neiges, le plus haut sommet de l’océan Indien. Elle est constituée de coulées basaltiques qui descendent en pentes étalées jusqu’à la mer, où elles s’enfoncent jusqu’à une profondeur de - 4 000 mètres. Le relief est très accidenté, les effondrements et l’érosion de la roche volcanique ayant notamment creusé trois cirques naturels : Cilaos, Salazie et Mafate, ce dernier cirque n’étant pas accessible par la route, mais uniquement à pied ou par hélicoptère.

 

La spécificité du relief de l’île a justifié son inscription en 2010 sur la liste des biens naturels inscrits au patrimoine mondial de l’humanité, sous l’appellation « pitons, cirques et remparts ». Un volcan actif - le Piton de la Fournaise (2 631 m) - complète ce paysage montagneux. La présence de ce volcan, qui connaît régulièrement des périodes d’éruption, freine considérablement le développement du Sud - Est de l’île, qui demeure sauvage. Le littoral présente un tracé relativement régulier, délimité par de petites falaises et des bandes de galets le long du rivage, à l’exception de la zone côtière Ouest caractérisée par la présence de lagons et de récifs coralliens. Il n’existe aucun port naturel et les baies ouvertes n’offrent qu’une protection limitée contre la houle souvent importante, notamment en période cyclonique.

 

La Réunion se caractérise par un climat tropical humide, sous l’influence de vents d’Est appelés « alizés ». Deux saisons climatiques se distinguent : l’hiver austral ou « saison sèche » s’étend de mai à octobre, avec des températures douces, des précipitations peu abondantes et des alizés ; l’été austral, ou « saison des pluies », couvre la période de novembre à avril, avec des températures plus élevées, une très forte humidité, et une pluviométrie nettement plus importante. Cette saison correspond à la période de formation des dépressions tropicales et des phénomènes cycloniques. Le dernier épisode significatif fut le cyclone Gamède, en février 2007, qui provoqua l’effondrement d’un pont routier dans le Sud de l’île et dévasta de nombreuses exploitations agricoles.

 

La présence d’un massif montagneux élevé induit deux régions climatiques très distinctes : à la côte « au vent », orientée Nord/Est et soumise aux alizés ainsi qu’à une pluviométrie élevée quelle que soit la saison, est opposée la côte dite « sous le vent », orientée Sud/Ouest, à l’abri des alizés et moins humide. L’altitude accentue les différentiels thermiques et pluviométriques avec des températures chaudes dans les zones littorales qui contrastent avec la fraîcheur des zones plus élevées (on parle des « Hauts » de l’île).